Rechercher
  • Kelly

EN-VOL

Vous est-il déjà arrivé d’observer longuement des papillons évoluer dans les airs ? Ces petits battements d’ailes virevoltants avec fluidité et légèreté dans un espace immense. Lorsqu’un petit élan minuscule se propage dans toute une nuée et se transforme vite en un ballet de mouvements libres en constante mutation. Une esquisse de vie légère, une beauté fugace en perpétuelle inflexion.

Les étudiants de l’INSA en section danse ont vécu une triple expérience la semaine dernière : celle de spectateur lors de leur découverte du spectacle Butterfly programmé au Rive Gauche ; Celle de danseur en immersion intensive dans le corps de la pièce avec un danseur de la Cie S’Poart ; Enfin, celle de créateurs : de mots, de verbes, d’écrits pour prolonger cette expérience et lui donner corps, matière pour en garder une trace. À la suite de la dernière séance en culture chorégraphique, nous avons tenté de tisser quelques fils à partir de leurs impressions, façon écriture automatique, pour développer un retour sensible à plusieurs mains :

« Comme une bouffée d’air dans l’exploration du relâchement, qui coule puis s’envole, virevolte et se suspend. Fluidité, détente, mouvements naturels, partage : une expérience unique dans le dépassement de soi allant de l’infiniment petit à l’infiniment grand ; Vivre une certaine liberté : Liberté dans le rapport à la composition, composition en groupe, groupe connecté en contact permanent, permanence de corps légers en liberté. Les tensions s’effacent progressivement sous une chaleur émergente. Sentir, ressentir son corps et celui des autres par l’improvisation : une technique en soi ? Une nouvelle forme de communication et de cohésion ? D’une écoute se crée un lien puis cette connexion se transforme en un véritable échange : « ré-action » face à ce que me propose l’autre sans réfléchir à la façon dont mon corps co-réagit à cet élan à peine palpable. Une entente, une harmonie dans une impression chaotique et contrastée, une anticipation, une empathie kinesthésique, un regard, vague, fluide.


Le spectacle était incroyable, grandiose et m’a mis dans un état de profonde détente corporelle. Un joyeux mélange de techniques ou plutôt d’individualités avec de multiples couleurs et nuances allant de la terre à l’aérien...Ce fut une découverte très enrichissante en pratique artistique qui m’a clairement permis de faire des liens très fins avec le spectacle. Je pense que cette expérience m’a marqué, a peut-être même changé d’une certaine façon ma manière de danser et de voir la danse. J’ai la sensation d’être sortie de mes sentiers battus, de mes chemins habituels corporels qui me conduisent vers le mouvement dansé. Ici et là, je traverse et suis des consignes successives que je vis comme une véritable ouverture vers un terrain d’expérimentation vague, large, infini. Il s’agit d’un voyage très progressif et très vivant vers l’écoute de mes sensations les plus infimes, vers une meilleur compréhension de mon corps, vers l’extérieur et donc vers l’autre. Rire, innover, créer, sortir de ma zone d’ombre et laisser tomber ma timidité pour aller vers...tendre en direction d’un ailleurs sans y rester trop longtemps mais l’envisager comme un va-et-vient en fluctuation de moi vers l’autre...

Une rencontre avec l’œuvre et avec la danse inoubliable ! Un échange léger, fluide, libre, mobile, inconstant...Comme dans la pièce, je retrouve la curieuse impression qu’il ne s’agissait tout du long que d’un seul et même mouvement unique, inachevé mais en constante modulation, évolution, mutation : cheminement semblable à ma propre voie, à notre propre existence ? »

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout