Rechercher
  • lucie.vandemoortel

Retours sensibles "Échappée connivences"

Par Mathilde Cornillat sur l'Échappée en connivences de septembre 2021 dans le cadre des journées du patrimoine

C’était une belle journée du mois de Septembre, le soleil était au rendez-vous. Les tenues colorées des danseurs étaient en adéquation avec lui. Il a pointé son nez pile au moment de la rentrée dansée.

Il a voulu participer au jeu du cache-cache avec nous.

Rouen est une ville qui offre quelques possibilités pour jouer à ce jeu. Il n’y a pas d’âge pour aimer se cacher dans les ruelles ou encore derrière des buissons. Et l’âge se compte encore moins pour aimer sauter, danser, improviser ou explorer nos corps au travers de chorégraphies proposées pour ce temps de réunion entre danseurs de différents horizons.

Photo Sonja Beaudouin, lors de la prise de vue vidéo


Pour les journées du patrimoine, l’association Connivences a organisé une échappée dansée afin de s’approprier et de redécouvrir la ville de Rouen façon danseur.

De cette manière, les pavés se sont réveillés au rythme de sauts à l’unisson, les ruelles cachées ne l’étaient plus vraiment, le parc de l’hôtel de ville s’est retrouvé inondé par les vagues de danseurs qui tourbillonnaient, couraient avec de amples mouvements comme une mer qui se retire doucement sous un ciel ensoleillé de fin d'été.

Photo Sonja Beaudouin, lors de la prise de vue vidéo


Des visages curieux étaient au rendez-vous, des passants aventureux se sont faufilés entre deux déboulés dans la rue eau de Robec. Ils ont pu y voir un manège de danseurs tel un carrousel qui prenait vie devant leurs yeux de spectateurs. Certains nous ont suivi assidûment dans notre cortège rouennais, des enfants ont repris certains mouvements à leur manière.

J’ai particulièrement aimé le bouquet final de notre danse d’artifice mais non artificielle derrière l’Hôtel de ville pour son originalité chorégraphique. Kelly et Jessy nous ont chacune proposé un morceau avec leur esthétique propre à chacune. Mais nous avons pu nous les réapproprier en y ajoutant nos mouvements favoris.

Photo Sonja Beaudouin, lors de la prise de vue vidéo


Dans la danse, le corps mais aussi le cerveau doivent se prêter au jeu car il y a un certain travail de mémorisation. Mais dans ce tableau chorégraphique, chacun a pu laisser ou le corps ou le cerveau décider de qui allait prendre le pas sur l’autre à un instant T. La danse est aussi un parfait équilibre entre improvisation et mouvement imposé.

Ainsi, même si vous ne transportez pas avec vous à bras le corps un bagage gigantesque de mouvements à disposition, vous pouvez toujours venir le remplir avec nous durant les échappées. Vous remplirez aussi votre cœur en y faisant des rencontres inoubliables.


Texte : Mathilde Cornillat

Découvrir les vidéos des Échappées réalisées par Sonja Beaudouin : Échappées

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout